INKYFADA

Home INKYFADA
  • Évolution du Covid-19 en Tunisie : Statistiques, prédictions et menaces
    par La rédaction le 23 mars 2020 à 19 h 12 min

    Mis à jour le 27.03.2020. Appel au confinement total, fermeture des frontières, distanciation sociale, mise en quarantaine forcée… avec 227 cas annoncés ce vendredi, la progression s'accélère pourtant. Mais pour le moment, la vitesse de propagation est importante et les prédictions inquiétantes. L’enjeu principal : la menace d’écroulement du système de santé, le faible nombre de dépistages et l’impossibilité de traiter toutes les victimes de cette pandémie inédite.

  • Comment l’Europe contrôle ses frontières en Tunisie ?
    par Haïfa Mzalouat le 20 mars 2020 à 22 h 05 min

    Entre les multiples programmes de coopération, les accords bilatéraux, les équipements fournis aux gardes-côtes, les pays européens et l'Union européenne investissent des millions d'euros en Tunisie pour la migration. Sous couvert de coopération mutuelle et de “promotion de la mobilité”, la priorité des programmes migratoires européens est avant tout l’externalisation des frontières. En clair.

  • Épisode 3 : Une nuit à l’hôtel
    par La rédaction le 14 mars 2020 à 18 h 19 min

    14 janvier 2011. Nedra Ben Smail, psychanalyste, annule toutes ses séances de la journée. Ce jour-là, un appel “intuitif” la pousse à se rendre sur l’avenue Habib Bourguiba, comme des milliers d’autres manifestant·es. Au moment où la police commence la répression, à coups de matraques et de gaz lacrymogène, plus d’une centaine de personnes se réfugie dans son hôtel, le Carlton, situé en face du ministère de l’Intérieur. À l’annonce du couvre-feu, elle va devoir gérer la situation, les visites de la police mais aussi ses angoisses, ses dilemmes et son rapport à la violence. Elle raconte cette soirée où elle est à la fois témoin et protagoniste de moments qui feront “effraction” dans sa vie et qui marqueront un bouleversement à la fois collectif et individuel. Récit sonore d’une nuit à l’hôtel.

  • Hamrouni et Aziz, visages de travailleuse et travailleur du sexe
    par La rédaction le 2 mars 2020 à 17 h 49 min

    Hamrouni* et Aziz* exercent le même métier sans avoir les mêmes droits. Elle est travailleuse du sexe légale tandis qu’il travaille clandestinement. Entre leurs rapports à la police ou le simple regard des riverains, leurs quotidiens ne se ressemblent en rien. Reportage sonore.

  • Épisode 2 : Vues d’en haut
    par La rédaction le 14 février 2020 à 18 h 39 min

    14 janvier 2011. Dans ce deuxième épisode de la série, le photographe Hamideddine Bouali, vient de fêter son 50ème anniversaire lorsque son destin va basculer. Hamideddine le dit lui-même, il n'était pas militant et il avait peur, "comme la plupart des Tunisien·nes". Avant, il prenait des photos de Sidi Bou Saïd ou de la Médina, mais en ce vendredi 14 janvier, il a trouvé le courage de sortir son appareil photo "à bout portant" pour immortaliser cette journée historique, devant le ministère de l'Intérieur ou couvrir par hasard l'enterrement de Helmi, un jeune homme tué la veille. Sur les toits ou les balcons, il observe, multiplie les clichés et se libère. Depuis ce jour, le photographe se sent "faire partie du monde". Récit sonore d'images mémorables.

  • Chroniques d’une opération d’espionnage russe en Tunisie
    par La rédaction le 6 février 2020 à 17 h 56 min

    Quatre employé·es de municipalités différentes, qui ne se connaissent pas, ont été condamné·es à des peines de prison ferme allant de 8 à 15 ans. Ils et elle ne s’imaginaient pas que leur vie allait basculer au moment où leurs chemins ont croisé celui de Mikhaïl Salikov et Kyamran Rasim Ogly Ragimov - dit Karim -, diplomates et espions russes. Enquête sonore.

  • Tunisair et Ben Ali, un système impuni au service d’un dictateur
    par Haïfa Mzalouat le 31 janvier 2020 à 8 h 41 min

    Sous la dictature de Zine El Abidine Ben Ali, tous les moyens sont bons pour satisfaire le président et son entourage. Entre 2008 et 2009, Tunisair est au coeur de deux transactions dont les seul·es bénéficiaires ont été la famille présidentielle. Que ce soit pour vendre des actions détenues par la compagnie à destination des proches du président ou pour acquérir un nouvel avion présidentiel dès que le chef d’État l’exige, tout le système est capable de se mettre en branle à la moindre demande. Depuis, Tunisair n’a connu que des difficultés et des pertes et la loi dite de réconciliation a permis d’enterrer ce dossier.

  • Pesticides en Tunisie, le cadeau empoisonné
    par Hortense Lac le 22 janvier 2020 à 15 h 49 min

    Dans les champs tunisiens, les pesticides sont partout. Les agriculteurs·trices n’arrivent plus à se passer de ces produits chimiques pour faire pousser leurs fruits et légumes et atteindre leur rendement. Mais peu surveillés et contrôlés, ces pesticides peuvent faire courir de nombreux risques aux consommateurs·trices. En clair. 

  • Ghassen, chef cuisinier sans travail fixe, 500 dinars par mois
    par Lou Bes le 17 janvier 2020 à 19 h 16 min

    Ghassen* a 43 ans. Il est chef cuisinier de formation mais n’arrive pas à trouver un emploi durable et bien payé dans son secteur. Également victime d’une escroquerie il y a six ans, il peine à stabiliser sa situation. Une vie intenable et fatigante moralement.

  • Épisode 1 : Ben Ali hrab
    par La rédaction le 14 janvier 2020 à 16 h 06 min

    14 janvier 2011. Comme des milliers de Tunisien·nes, Imed se rend au centre-ville de Tunis pour manifester contre la dictature de Ben Ali. Avec la répression policière et l’annonce du couvre-feu pour 17h, Imed se réfugie chez son ami Zein, qui habite au-dessus de L’Univers, un bar mythique de l’avenue Habib Bourguiba. La nuit tombe, les rues sont vides, quand Imed entend une voix qui déchire le silence : “Ben Ali Hrab”. Abdennaceur Laouini, avocat connu dans les milieux militants, défie les interdits et sort exprimer sa joie après la fuite du dictateur Ben Ali. Imed le rejoint, sort son téléphone et filme une vidéo qui deviendra un symbole de cette journée historique.